Bernard Lompré

Tatouages, Permaculture et Spiritualité

En pratique

Rencontre Tatoueurs 4

Le voisin en profite pour rentrer dans la conversation, tout fier de montrer son tatouage tout neuf sur la poitrine:

 

– Le cœur que je j’ai fait recouvrir ici a été fait, il y a très longtemps, je devais avoir quinze ou seize ans. A cette époque je voulais être tatoué pour montrer à celle que j’aimais que mon amour pour elle était éternel.

 

– Et bien évidemment vous changez de tatouage car vous avez changé de compagne?

 

– Mais absolument pas, c’est toujours la même personne, et elle est ici à mes côtés, j’ai fait recouvrir ce cœur, non pas pour l’effacer car il restera toujours avec moi, mais plus pour avoir une marque plus esthétique, plus artistique, qui aura la même signification.

Pour moi un tatouage, c’est d’abord de l’art. L’ancien était un peu rustique à mes yeux, les tatouages polynésiens sont tellement beaux que, en arrivant ici, j’ai immédiatement pensé à faire refaire le cœur qui avait bien perdu de l’éclat et de la couleur.

 

– Qui a réalisé ce travail?

 

– Cela s’est passé il y a trois jours à Bora Bora, il y a là une fille qui fait ce genre de travail, détaillé.

 

 

Je lui ai apporté les différents dessins que j’avais préparés.Heureusement, elle nous a expliqué qu’il ne fallait pas faire de mélange entre les différents tikis. Certaine type de bouche doivent être associées avec certains yeux, alors que dans mes dessins j’avais un peu tout mélangé. Nous sommes parvenus à un dessin homogène, en prenant une partie de mon dessin et en choisissant dans son catalogue une autre partie, nous sommes ainsi parvenus à un ensemble cohérent qui sera absolument unique et dont je suis très fier.

Rencontre Tatoueurs 3
Rencontre Tatoueurs 5