Bernard Lompré

Tatouages, Permaculture et Spiritualité

En pratique

Rencontre Tatoueurs 2

La bicoque du second tatoueur que je visite, ne diffère en rien des autres maisons tahitiennes. Construite au moindre coût, en feuilles de carton aggloméré qu’ils appellent pinex, en tôles ondulées, en palmes tressées de cocotier, le tout, cloué sur un châssis de petits bois liés. Sur le devant, des bougainvilliers dans de grands pots de fleurs alignés en gradins, sur une structure de bois pourri. Un caniveau envahi de hautes herbes sépare le jardinet de l’unique route du tour de l’île.Il me fait signe d’approcher, l’esthétique de ses tatouages personnels me met en confiance. Il m’invite par un large sourire accompagné d’un geste de bienvenue. Je rentre. Nous parlons à voix basse.

 

Il vient d’une île voisine, il me confie:

 

– Je suis fils de la terre sacrée, je viens de Raïatea et cela fait huit ans que je représente la culture et les arts traditionnels au village des artistes, bien sûr, je suis tatoueur, mais il ne s’agit que de l’un des aspects de ma profession qui est: d’être un spécialiste des arts traditionnels, je présente la danse du feu, et suis l’un des principaux danseurs de l’île, et bien sûr, je suis sculpteur.

 

– Sculpture et tatouage n’est-ce pas un peu la même chose?

 

– Le tatouage est plus que notre culture, c’est une réalité des Polynésiens, un lien entre nous tous. Pourtant mes tatouages ne sont pas complètement terminés, et comme dans la tradition Marquisienne, chaque période est saluée par l’apparition d’un nouveau tatouage. C’est ainsi que peu après la naissance de mon fils, je me suis fait faire de nouveaux tatouages.

 

– Tu tatoues avec quel type de machine ?

 

– Je possède deux machines à tatouer, une américaine et une fabriquée au moyen d’un rasoir de voyage. J’utilise essentiellement la machine artisanale qui est plus légère et demande moins de maintenance que la machine américaine. En effet la machine américaine chauffe au bout d’un certain temps, elle est lourde et demande un effort du poignet qui est rapidement fatigant, et en plus de ces premières difficultés, il faut stériliser les tubes. Pour moi cette machine ne présente qu’un seul avantage, celui de ne pas consommer de piles car elle est branchée au secteur…

Rencontre Tatoueurs 1
Rencontre Tatoueurs 3