Bernard Lompré

Tatouages, Permaculture et Spiritualité

En pratique

Rencontre Tatoueurs 17

Ma recherche systématique dans le but de rencontrer tous les tatoueurs de Bora m’emmène, une nouvelle fois face à un artiste un peintre qui aussi réalise parfois des tatouages. Une de ses jambe est couverte de symboles Marquisiens:

 

– Comment qualifies-tu les motifs qui sont tatoués sur ta jambe ?

 

– On ne peut pas vraiment parler de signification des motifs, je parlerai plutôt de décoration de la peau. Comme cela était avant, c’était plutôt de la décoration que de la signification réelle. Quand il y avait signification, c’était parce que cela ressemblait à des choses réelles, comme poissons, tortue, hameçon ou des choses comme ça.

 

– Il y a ceux qui disent qu’il ne faut pas porter les dessins des anciens, qu’en penses tu ?

 

– C’est possible, je croyais ça avant, maintenant beaucoup moins mais il faut toujours y croire un peu. Il faut faire attention aux motifs, ne pas les faire n’importe comment ni les mettre n’importe où. C’est comme celui qui est dans le creux de derrière le genou, il est fait pour aller là parce qu’il répond bien à la forme. Le mata hoata doit être mis dans certains endroits bien définis et pas n’importe ou…

 

– Que veut dire mata hoata?

 

– Le mata hoata est un signe de pouvoir, c’est un peu comme le troisième oeil. Je l’ai mis trois fois dans la jambe, il y en a un plus abstrait que les autres. Les autres motifs représentent les forces du vent de la mer, de la nature. Cette jambe, je l’ai presque entièrement tatouée moi-même, sauf les parties que je ne pouvais pas atteindre.

 

– Avec quel type de machine travailles-tu ?

 

– Bien évidemment avec une machine car les temps ont changé et que c’est plus rapide. En plus, cela fait moins mal avec une machine que quand il faut piquer à la main.Il existe un grand nombre de tatoueurs à Bora. Pourtant il existe un véritable tatoueur tahitien, qui a appris en tatouant ses copains, dès l’école publique. Qui, depuis plus de quinze années pratique son art. Famille d’artistes, tous ses frères sont aussi musiciens, danseurs, et bien sûr, tous tatoués par le tahua tatau.

Rencontre Tatoueurs 16
Rencontre Tatoueurs 18