Bernard Lompré

Tatouages, Permaculture et Spiritualité

En pratique

Hygiène – Tout jetable

 

Avant le tatouage

En général, il n’y a pas de mauvaises peaux à tatouer, sauf quelques cas où il est impératif de prévenir le tatoueur, comme les peaux abimée, boutonneuse ou brûlée par le soleil. Les personnes souffrant de maladies de la coagulation, de la circulation sanguine ou de la cicatrisation devront s’assurer au préalable de la possibilité de se faire tatouer. Enfin, les allergies devront être signalées avant le dessin.
Autre facteur important : les anticoagulants, comme l’aspirine et l’alcool sont extrêmement néfastes pour l’encrage et la cicatrisation du tatouage.

 

Avant le tatouage prévoir d’acheter :

 

  • Un tube de pommade cicatrisante, par exemple Homéoplasmine ou Cicatryl.
  • Un petit flacon de Septivon ou tout autre savon antiseptique doux.
  • Des compresses et un rouleau de Micropore.

 

Hygiène au cours du tatouage

Je commence par nettoyer la peau.
Pour dessiner j’utilise un stylo-feutre hypoallergénique destiné aux enfants.
Ces stylos sont à usage unique.

Je n’utilise que du matériel à usage unique, à l’exception du moteur de la machine qui est stérilisé aux UV et aux ultrasons après chaque usage.

L’encre noire ne contient que des pigments carbone, elle est strictement non allergénique.
C’est une encre professionnelle qui contient un antiseptique.

 

L’ensemble du matériel utilisé correspond aux normes en vigueur en milieu hospitalier :

 

  • Machine stérilisée
  • Aiguilles et compresses stériles.
  • Encre professionnelle contenant un antiseptique.
  • Gants à usage unique et champ opératoire stérile.
  • Stylos à usage unique pour enfant.
  • Travail sous bain de Septivon.
  • Protection post-tatouage par pansement occlusif.

 

Soins après tatouage

Si la technique douce et peu profonde donne de très bons résultats, le seul inconvénient est que les tatouages sont extrêmement fragiles durant la première semaine.
Le lendemain, le tattoo parait très très noir, puis il durcit en surface en formant une mince pellicule noire (3/4jours), pour finir, cette pellicule tombe progressivement (5/7jours).

Le tatouage est cicatrisé en surface quand toutes les particules noires sont tombées.

 

  • Il faut laver le tatouage par un savonnage très doux, il ne faut surtout pas le détremper.
  • Ne pas mettre trop de crème, mais par contre mettez-en souvent.
  • Protégez le tatouage frais de toute abrasion, sac, ceinture, vêtement, draps, etc…
  • Ne pas l’exposer au soleil

 

Après la cicatrisation apparente, mettez encore de la crème une fois par jour pendant 1 mois.
Le tatouage ne craint plus les bains prolongés après une semaine.
Dès un mois, il ne craint plus le soleil direct.

Un tatouage vit au même rythme que vous, il vieillit donc naturellement et évolue en fonction de votre santé et de son exposition au soleil.

Les encres de couleurs vieillissent vite et, contrairement aux encres noires et grises (carbone), leur innocuité n’est pas démontrée, c’est pourquoi j’utilise exclusivement de l’encre professionnelle noire ou grise.

 

Les aiguilles tout-jetables et stériles d’usine

BUSE2

 

En 2002 est née cette nouvelle attitude : Le tout-jetable.
Depuis, j’utilise exclusivement ces aiguilles, qui apportent une garantie absolue d’hygiène.

 

Ici est présentée une gamme d’aiguilles à grip strictement stérile et à usage unique. Le tout jetable est LA garantie d’hygiène

 

 

FB2011RB201FB2023

1er et 2ème image : aiguilles rondes. 3ème image : un peigne

 

recto

En façade la couverture transparente permet de bien vérifier l’état apparent des aiguilles.

 

 

 

pakage---

Au dos de l’emballage on trouve en bleu la référence, la pastille verte de surveillance de la stérilité, ainsi que toutes les mentions légales …

Ce matériel est hautement apprécié par les clients.

 

 

Visite guidée : Dessin psychographique