Bernard Lompré

Tatouages, Permaculture et Spiritualité

En pratique

Bernard Lompré, un artiste sans frontière

Bernard Lompre vit de la peinture, travaille spontanément sur le thème la femme et la mère avec un style affirmé entre le symbolisme, l’abstrait structuré et le réalisme.

            On découvre au travers de son oeuvre une forte influence de la bande déssinée comme au parc des expositions des Sablettes : une part d’expression symbolique qu’il a découvert en travaillant avec un groupe sud-américian aux Antilles et des coulerus pures résultant de son travail avec des artistes de Bombay, Surat et Goa, en Inde.

Le voyage forme la jeunesse, développe le ta lent et permert de ne plus chercher mais de trouver. Bernard Lompré s’est déjà signalé dans le style développé sur 650m² de fresques murales à Aqualand (Saint-Cyr) est la résultante de dix années de recherches autour du monde à rencontrer des peintres de toutes les écoles et ce fut plus qu »‘une réussite. Ce fut un plébicite.

            Les projets actuels de l’artiste sont exés sur le transfert international de savoir-faire artistique :

1. Une structure associative qui regroupe des artistes de toutes les branches : musiciens, comédiens, peintres, sculpteurs.

2. Un local : artistes sans frontières à son siège à 862 avenue Maréchal-Juin entre Six-Fours et La Seyne.

3. Un téléphone : 04 94 34 50 51

            Bien sûr, il y a la recherche de sponsors : quelle municipalité desire briller à l’étranger avec un échange international de décors, comme ce qui a été déjà proposé à Sanary. Aller réaliser une fresque murale avec la ville jumelle de Corée du sud, sur place, en co-production avec un artiste local et en retour revenir ici pour réaliser une seconde fresque, le coût de ces réalisations est faible et la valeur artistique et touristique est importante…Affaire à suivre, non ?

Aux Etats-Unis, certaines municipalités font appel aux artistes peintres pour décorer les murs des villes ; en France, nous voyons ici et là de fortes tendances à la descente du musée dans la rue…comme par exemple Menton ou Oullins (ville de la banlieue de Lyon). Les réalisations de Bernard Lompre sont pleines de richesse et d’avenir. Peut-être verrons-nous un jour Six-Fours et sa région humaniser les murs. L’art dans la rue c’est de plus en plus indispensable.

La balade de l’art autour du monde
Le courage à fleur de peau